Après une année de préparation au concours de moniteur éducateur au CPES Rouen, Anaïs intègre la filière "éducateur spécialisé" à l'IDS de Canteleu. Retour sur sa vocation et son année de préparation.

 

Comment est née votre vocation pour le métier  d'éducateur ?

 J'ai découvert  ce métier en faisant de l'animation dans les centres de vacances pendant l'été. J'ai fait ma première saison à 16 ans et ça m'a tellement plu que j'ai passé mon BAFA à l'automne qui a suivi. Après mon bac, je suis allée en fac de droit mais ça ne correspondait pas du tout à mon tempérament. Je me suis donc rapidement tournée vers les métiers du social et j'ai décidé de préparer le concours de moniteur éducateur.

Quels sont les aspects du métier qui vous attirent le plus ?

J'aime la dimension éducative du métier,  le contact avec les enfants, prendre en charge les plus fragiles pour lesquels le monde n'est pas toujours adapté.  Ce qui m'attire dans ce métier, c'est aussi la pratique du terrain,  agir très concrètement auprès des enfants. On ne fait pas ou très peu d'administratif.

En quoi votre année de prépa au CPES Rouen vous a été utile ?

La prépa a été particulièrement bénéfique pour l'entraînement aux oraux. J'ai été bien préparée à l'oral individuel comme à l'oral de groupe. On a  fait le tour des questions et des pièges auxquels on peut être confronté lors de cette épreuve. Cet entraînement m'a permis d'arriver sereine aux oraux.

Vous avez intégré l'IDS de Canteleu. La formation que vous suivez aujourd'hui correspond à vos attentes ?

Oui, parce que c'est une formation très orientée sur la pratique. On peut presque parler d'une formation en alternance puisqu'on doit faire un stage de 20 semaines la première année, de 26 semaines la deuxième année et un stage à l'étranger la troisième année. 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui préparent le concours de moniteur éducateur ?

S'investir au maximum durant son année de préparation, approfondir son cours, creuser tous les sujets, suivre l'actualité sociale. Et comme l'oral individuel est centré sur la personnalité,  il faut bien se connaître, cerner ses défauts et ses qualités mais aussi ses atouts pour le métier. Et puis, je recommanderais de passer les 2 concours, le concours de moniteur éducateur et le concours de moniteur spécialisé, c'est ce que j'ai fait et ça m'a plutôt réussi !