Comment choisir sa classe préparatoire ?


Les concours paramédicaux, sanitaires et sociaux sont devenus particulièrement difficiles au fil des années : le nombre de places disponibles en formation reste stable alors que le nombre de candidats ne cesse de croître.

En théorie, tout élève de Terminale peut passer le concours, l'année de son baccalauréat. En réalité, plus de 98 % des reçus (étude parue en février 2000 dans le magazine "l'étudiant" ) ont suivi une classe préparatoire. Les élèves de Terminale n'ont donc que moins de 2 % des places "à se partager" avec tous les autres candidats, tels que ceux ayant déjà été étudiants en Sciences, Médecine ou Pharmacie...

 

1 - Choisir une filière adaptée à son profil scolaire

Tout bachelier, quelle que soit sa série, peut présenter tous les concours paramédicaux, sanitaires et sociaux. Dans les faits, moins de 1 % des reçus en kiné, par exemple, sont issus de bacs non scientifiques. Si vous n'avez pas un bac S, évitez ce concours.

En revanche, plus de la moitié des reçus en infirmier/infirmière ont un bac non scientifique (L, ES, STSS, STG ou STT). Concernant l'Orthophonie, seulement les candidats issus de filières générales (S, L ou ES) intègrent un centre de formation.

Réussir un concours nécessite donc d'une part des aptitudes dans les matières de sélection, et d'autre part beaucoup de travail personnel pour s'assurer d'être «l'un des meilleurs» dans les disciplines concernées. Aux horaires hebdomadaires de cours dispensés dans chaque classe préparatoire, il faut donc ajouter, au minimum, 80 % de temps pour le travail personnel d'apprentissage, de révisions et de devoirs (en cours ou à la maison). Pour préparer le concours d'Ergothérapeute, par exemple, il faut ainsi ajouter en moyenne 23 heures de travail personnel aux 28 heures de cours et contrôles hebdomadaires. Ce sont en fait 52 heures de travail qu'il faut fournir, chaque semaine de septembre à mai.

 

2 - Des modalités d'épreuves spécifiques à chaque concours

La plupart des écoles des différentes villes organisent leur concours dans le cadre d'un programme national, mais les modalités des épreuves sont librement décidées localement : exercices rédactionnels (comme pour le baccalauréat) ou QCM (Questions à Choix Multiple) avec ou sans points négatifs. Selon vos aptitudes, mieux vaudra passer le concours dans telle ou telle ville, selon la nature des épreuves. C'est pourquoi le CPES Rouen tient constamment à jour la liste des concours et des épreuves qu'ils comportent et offre également un suivi personnalisé afin de conseiller au mieux les candidats selon leur potentialité.

Plusieurs concours peuvent, dans certaines villes seulement, comporter une option supplémentaire. On trouve, par exemple, une épreuve de biologie à certains concours d'entrée en Orthophonie. Ainsi, consacrer à cette discipline 1h30  par semaine (voire plus...) peut faire la différence avec les autres candidats qui visent des concours plus «classiques», il ne faut donc rien négliger dans l'acquisition des connaissances et concentrer ses efforts aussi sur les concours plus «marginaux» afin d'optimiser ses chances de réussite. Il est nécessaire de s'assurer que la préparation choisie permette de présenter tous les concours.

Parmi tous les concours, l'équipe pédagogique du CPES identifie chaque année ceux qui offrent le plus de chances de succès, en analysant le niveau de difficulté des épreuves, et en tenant compte du nombre de places disponibles.

 

3 - Optimiser ses chances de réussite

Le taux de sélection des concours paramédicaux, sanitaires et sociaux est impressionnant, moins de 5 % des candidats intègrent une école. Pour majorer vos chances de réussite, vous devez passer le concours que vous préparez, successivement dans plusieurs villes. Toutes n'ont pas le même niveau d'exigence dans les différentes matières. De plus, il est souvent souhaitable de tenter aussi votre chance dans un ou deux concours différents (mais portant sur les mêmes matières) par exemple Pédicure-Podologue ou Manipulateur en Electroradiologie Médicale en plus de Masseur-Kinésithérapeute. Mais il peut être difficile d'effectuer le bon choix dans une telle diversité de concours.

C'est pourquoi le CPES Rouen, au fil des concours blancs et des devoirs surveillés (un par semaine entre octobre et mars) oriente ses élèves vers les écoles où ils ont le plus de chances d'être reçus. Ce qui a permis en 2000 à plus de 70 % de nos candidats d'être admis à au moins l'un des concours présentés. Passer 6, 8 ou 10 concours nécessite de se déplacer dans autant de villes, avec les problèmes d'organisation et de coût que cela suppose. Notre centre informe les élèves en temps réel des périodes et modalités d'inscription, dates d'épreuves de sélection...





Cpes sur Twitter

CPES Rouen 1ers résultats de l'année pour nos infirmiers : 16 élèves admis sur listes principales à la session d'octobre!! Toutes nos félicitations :)
lundi 14 décembre 2015 15:21
CPES Rouen Vidéo de la remise des diplômes - promo 2015 https://t.co/OV8GHqrIZn
dimanche 6 décembre 2015 20:16